Huîtres et foie gras, le point nutritionnel

Du 19 au 24 Novembre, BÉNÉFICIEZ DE
-15% avec le code DIETBON
sur votre 1ère commande d'un programme 1, 2 ou 3 mois BESOIN D'AIDE ?

Evaluer mon premier
objectif de poids ?
BILAN
DÉCOUVREZ
NOS PROGRAMMES
FEMME HOMME
huuitres

Pour fêter la nouvelle année, les poissons fumés et fruits de mer demeurent des mets de choix. Une tranche de saumon fumé ou quelques coquilles Saint-Jacques vous apportent une quantité intéressante de vitamine D, d’iode et d’acides gras polyinsaturés protecteurs du système cardiovasculaire dont les fameux oméga-3. L’apport calorique reste modéré si l’on veille à limiter la crème, le beurre, le pain ou les blinis en accompagnement et que l’on privilégie un assaisonnement à base de jus de citron, de fromage blanc à 0 % de MG aux fines herbes ou bien un lit de salade.

Les huîtres sont également peu caloriques (47 kcal pour 100 g) et maigres (1.2% de lipides). Elles représentent une excellente source de vitamine B12, de fer et de zinc. Une partie de ces lipides étant sous forme de cholestérol, veillez à ne pas dépasser 6 huîtres en entrée si vous souffrez d’hypercholestérolémie et préférez un accompagnement de jus de citron ou d’échalotes et vinaigre de vin plutôt que le traditionnel pain beurré.

Enfin, le foie gras est un incontournable des menus festifs en France. Il est particulièrement riche en matières grasses (près de 50% de lipides) et donc très calorique (515 kcal pour 100 g environ). Même s’il s’agit essentiellement de graisses mono-instaurées reconnues bénéfiques pour le système cardio-vasculaire, limitez-vous à une portion de foie gras de bonne qualité de 40 g, dégustez-le avec 1 tranche de pain complet, de campagne ou de seigle plutôt que brioché et une seule cuillerée à café de confiture ou bien une tranche de pain d’épices.